RAFFARIN AUX MANETTES

Publié le par forumlorguais

L'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin a fait aujourd'hui le constat que le FN se retrouvait au second tour quand le PS était au pouvoir, voyant un "parallélisme" entre la présidentielle de 2002 et la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot.

Sur RTL, le sénateur de la Vienne a jugé que le score de l'UMP Jean-Louis Costes dans le Lot-et-Garonne, victorieux du FN avec 54%, n'était pas "si serré que tout ce que j'entends". "C'est plus que le score de M. Hollande à la présidentielle !" (51,64%, ndlr).



"Ce qui est quand même extraordinaire, c'est que le Front national est au second tour quand le PS est au pouvoir. Il y a une sorte de parallélisme des situations", a fait valoir M. Raffarin en rappelant le sort de Lionel Jospin: "cinq ans de pouvoir, et pas de qualification au second tour" à la présidentielle.

"Il est clair qu'il y a un report très important du vote socialiste sur le Front national", a assuré l'ancien chef de gouvernement à propos de ce qui fut la circonscription de Jérôme Cahuzac. "Le Parti socialiste, finalement, est coupé de ses électeurs" qui "n'écoutent pas les consignes".

Il prévoit que "souvent demain", le PS ne sera pas au second tour d'élections "tellement il est déprimé dans l'opinion publique". Et donc "la meilleure réponse au FN, c'est l'unité de l'UMP", alliant ses "deux cultures", "la droite décomplexée et la complexité des centres".

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, "a raison" de parler de droite décomplexée "mais ce n'est pas suffisant, il faut le yin, le yang, le cerveau gauche et le cerveau droit", a fait valoir le responsable d'opposition.

"On voit bien que la compétition entre le Front national et l'UMP est engagée, fini les débats sur les alliances !", a assuré M. Raffarin

Commenter cet article